La Descente de Croix de Rubens

LA-DESCENTE-DE-CROIX-15Cet article vous propose de suivre l’évolution de la copie de « La Descente de Croix » de Rubens, réalisée au Palais des Beaux-Arts de Lille devant l’oeuvre originale.

Le dessin préparatoire au fusain est repris en jus de noir de vigne au pinceau très fin.  Le tableau sera exécuté avec le gel thixotropique qu’utilisait Rubens entre autres choses, médium composé à parts égales d’huile noire et de résine mastic, qui lui permettait des superpositions dans le frais, sans attendre les délais habituels de durcissement entre deux couches picturales.

Si vous êtes de passage au musée un vendredi, vous pourrez y rencontrer le copiste au travail.

Lire la suite de cet article >

Serpents d’eau de Gustav Klimt

SERPENTS-D'EAU-7Vous pouvez suivre dans cet article l’évolution du travail de Catherine Courdil-Bouthinon sur la copie de « Serpents d’eau » de Gustav Klimt, qu’elle exécute actuellement dans son atelier. Le dessin préparatoire est réalisé au crayon ultra sec 7H pour ne pas salir la peinture qui le recouvrira, puis repris à tempera au pinceau très fin, sur un panneau de 40 x 100 cm, enduit de plusieurs couches de gesso Talens afin d’obtenir une surface très lisse.

La suite du tableau est réalisée à l’huile, au médium à l’ambre.

Si vous êtes de passage au Palais des Beaux-Arts de Lille un vendredi, vous pourrez y rencontrer la copiste et venir voir l’évolution de la Descente de Croix de Rubens, qu’elle exécute actuellement au musée.

Lire la suite de cet article >

Madeleine pénitente

MADELEINE PENITENTE 9Cet article vous permet de suivre l’évolution de la copie d’une « Madeleine pénitente », attribuée à Peter Van Mol, peintre flamand du XVIIe siècle, qui a probablement travaillé avec Rubens. Ce tableau est d’ailleurs réalisé dans sa technique, avec le gel thixotropique qu’il utilisait entre autres choses, médium composé à parts égales d’huile noire et de résine mastic, qui lui permettait des superpositions dans le frais, sans attendre les délais habituels de durcissement entre deux couches picturales.

Si vous êtes de passage au Palais des Beaux-Arts de Lille un vendredi, vous pourrez y voir la copiste travailler dans cette technique devant la « Descente de Croix » de Rubens.

Lire la suite de cet article >

Bonnes Fêtes

Noël 2017