Seconde « Vanité » de Van Hemessen

VANITE-19- webCette seconde copie du tableau de Jan Sanders Van Hemessen, « Vanité », est réalisée sur toile, à la différence de la première copie de ce tableau, réalisée sur panneau de bois, avec le même médium à l’ambre Blockx.

Vous pourrez suivre chaque semaine dans cet article l’évolution de cette seconde « Vanité », et si vous êtes de passage au Palais des Beaux-Arts de Lille un vendredi, rencontrer le peintre et venir apprécier l’évolution de sa toile.

Lire la suite de cet article >

Les Journées du Patrimoine au musée

_DSC5885

Pendant les journées du patrimoine, les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, vous pourrez rencontrer Catherine Courdil-Bouthinon  au Palais des Beaux-Arts de Lille où elle réalise une copie de la « Vanité » de Jan Sanders van Hemessen, et échanger avec elle sur son métier de copiste.

Vous la trouverez en salle 1 du département des peintures.

Entrée gratuite.

Maternité

MATERNITE-IMAGE-FINALECette Maternité est une oeuvre originale, réalisée sur commande d’un particulier.

Si vous le souhaitez vous pourrez suivre dans cet article l’évolution du tableau et de ses différentes étapes : dessin préparatoire exécuté en terre d’ombre diluée à l’essence et au vernis mastic pour déterminer les ombres et les contours. Puis pose des couleurs et des glacis, couleurs transparentes ajoutées en fin de travail pour augmenter la profondeur des teintes et régler l’harmonie colorée du tableau.

Si vous êtes de passage au Palais des Beaux-Arts de Lille un vendredi, vous pourrez rencontrer le peintre et venir apprécier l’évolution de la copie qu’elle exécute actuellement d’après une « Vanité » de Van Hemessen.

Lire la suite de cet article >

La Ferme de Lassus, esquisse peinte

LA-FERME-DE-LASSUS-1-webCette esquisse est la première étape d’une œuvre originale commandée par un particulier. Il s’agit de réaliser une scène de genre pour raconter l’histoire de ses ancêtres, dans un paysage flamand du XVIIème siècle, près de Tournai en Belgique, et pour adresser différents messages à ses enfants, à travers des symboles de l’époque.

Le tracé des lignes de construction du tableau permet de suivre l’un des grands procédés de composition présentés par Charles Bouleau, dans son excellent ouvrage « Charpentes, La géométrie secrète des peintres ».